Microcrédits

Microcrédit social

Le microcrédit social est un crédit destiné aux personnes exclues du système bancaire classique (faibles revenus ou situation professionnelle fragile). Il sert à réaliser un projet personnel destiné à améliorer la situation de l'emprunteur. Dans le cadre de ce projet personnel, le microcrédit peut être utilisé pour acheter des biens ou services.

Microcrédit social

Le microcrédit social, aussi appelé microcrédit personnel, est une forme particulière de prêt personnel adapté aux personnes exclues du circuit bancaire traditionnel. Garanti en partie par l'établissement de crédit et en partie par l'État, il permet d'emprunter un montant limité à un taux d'intérêt réduit.

Informations

Montant

Jusqu'à 5000€

Versements

Entre 6 et 48 mois

Type

Microcrédit

Ce type de microcrédit vous convient si votre profil financier ne correspond pas aux exigences des prêts.

Vous pouvez rembourser les versements en plusieurs fois, sans vous inquiéter.

L'une des conditions les plus importantes est que vous disposiez d'un revenu régulier afin que l'institution puisse s'assurer que vous avez solvabilité.

Pour en savoir plus. Demandez-leur d'expliquer tout doute ou tout détail de votre contrat que vous ne comprenez pas entièrement.

Comment demander un microcrédit social ?

 

Pour demander un microcrédit social, vous devez passer par un intermédiaire qui étudiera votre projet et soumettra votre dossier à une liste de banques agrées. Cet intermédiaire doit être un réseau d’accompagnement social. Vous pouvez faire votre demande auprès d’une association à vocation sociale comme la Croix-Rouge, d’un centre communal d’action sociale (CCAS), d’une mission locale, d’une régie de quartier, d’une maison de l’emploi, ou d’une association d’insertion ou de lutte contre l’exclusion. Vous avez également la possibilité de faire une demande de microcrédit social en ligne auprès d’associations comme l’Adie, Crésus, ou Habitat et Humanisme.

Accès, maintien ou retour à l'emploi, financement des soins de santé ou de la formation professionnelle... Le microcrédit social répond à de nombreux cas. Pour éviter les obstacles administratifs, les demandeurs s'adressent d'abord à leur banque. En cas de refus de la banque, les associations ne manquent pas pour augmenter les chances du demandeur d'obtenir un microcrédit personnel. Ainsi, la grande majorité des demandes sont acceptées.

 

Quelle est la procédure à suivre pour demander un microcrédit social ?

 

Le microcrédit social est un prêt “léger”. Cela signifie que son montant, son taux et sa durée sont limités. Ainsi, dans le cadre d'une demande de microcrédit social, il est possible de demander un prêt d'un montant maximum de 5 000 euros, à un taux d'intérêt qui varie généralement entre 1,5 % et 4 %, et pour une durée de remboursement comprise entre 6 mois et 4 ans. Si votre projet de financement le justifie, vous pouvez obtenir une somme plus importante (6 000 ou 7 000 euros, par exemple), et bénéficier d'une période de remboursement plus longue (5 ans dans certains cas). À condition que votre capacité d'emprunt soit suffisante.

 

  •   Quels sont les autres frais d'un microcrédit ? 

En dehors du type de prêt, le microcrédit personnel ne comporte pas d'autres frais. Il n'y a pas de frais de dossier, pas de frais d'assurance et pas d'indemnités en cas de remboursement anticipé.

 

Dans quelle situation pouvez-vous demander un microcrédit social ?

 

Cette alternative au crédit classique peut par exemple concerner si :

  • Votre  situation professionnelle n’est pas stable (étudiant, CDD, intérim, emploi à temps partiel, emploi saisonnier, chômage…)
  • Vos revenus sont modestes 
  • Vous êtes allocataire des minima sociaux  (RSA, allocation spécifique de solidarité, allocation adulte handicapé, etc.)
  • Vous êtes chômeur 
  • Vous êtes en situation d’interdit bancaire (inscription au FICP, le Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers ou au FCC, le Fichier central des chèques.
 

 

Quels projets puis-je financer avec un microcrédit social ?

 
En raison de sa nature, le microcrédit social ne peut être utilisé que pour financer certains types de projets. Ce prêt visant à améliorer la qualité de la vie quotidienne et à favoriser l'insertion sociale ou professionnelle, il ne peut être utilisé que pour financer des projets personnels liés à ces objectifs. Vous pouvez faire une demande de microcrédit social pour :
 
  • Acquérir un véhicule (ou réparation de votre véhicule actuel) dans le cadre d’une recherche d’emploi, ou si cela est indispensable pour conserver votre emploi actuel. 
  • Servir de dépôt de garantie  lorsque vous cherchez une location.
  • Acheter des meubles et des équipements de première nécessité (lit, canapé, réfrigérateur…).
  • Couvrir des frais inattendus : santé (soins optiques ou dentaires, tout ce qui est mal ou pas du tout remboursé par la Sécurité sociale), études, formation professionnelle, obsèques…
  • Créer ou reprendre une entreprise, ou acquérir du matériel pour travailler (dans le cadre d’un microcrédit professionnel).
 

 

Bon à savoir : quelle est la différence avec le microcrédit professionnel ?

Le microcrédit professionnel n'est pas destiné aux particuliers. Il est destiné à financer un projet de création ou de reprise d'entreprise. Toutefois, le remboursement d'autres prêts et le remboursement de la dette sont exclus.

 
 
Trouvez votre microcrédit social avec Kreditiweb
 
 
 

Ai-je accès au micro-crédit social si je suis interdit bancaire ?

 

L'interdiction des opérations bancaires, résultant de l'inscription à la Banque de France, est une situation qui complique l'accès au crédit bancaire traditionnel. Il est important de comprendre que les banques prêtent de l'argent sur la base de la confiance, c'est pourquoi il est nécessaire de fournir autant de documents lorsqu'on envisage d'emprunter de l'argent. Cependant, les découverts et les paiements rejetés ne constituent pas une base de confiance très solide. 

Heureusement, le microcrédit social a été conçu précisément pour ce type de cas. Il s'adresse (entre autres) aux personnes interdites bancaires parce qu'elles sont inscrites à la Banque de France. Cette alternative au crédit traditionnel permet aux personnes qui en ont le plus besoin d'emprunter de l'argent quand elles en ont besoin.

 

Les trois points-clés à retenir sur le microcrédit social

 

En trois points, voici l’essentiel à retenir au sujet du microcrédit social :

  1. Contrairement au microcrédit professionnel, ce plan vise à optimiser le niveau de vie des personnes qui n'ont pas accès au crédit bancaire classique (montant : de 300 à 5 000 euros, voire plus dans certains cas).
  2. Il s'agit d'une forme de prêt personnel avec un taux d'intérêt faible (entre 1,5 et 4 % en règle générale), sans autres frais (pas de frais de dossier, pas de frais d'assurance et pas d'indemnité en cas de remboursement anticipé).
  3. La demande ne se fait pas auprès d'une banque, mais auprès d'un réseau d'accompagnement social, qui joue le rôle d'intermédiaire : pôle emploi, association sociale, centre communal d'action sociale (CCAS), etc.
 
 

Avantages du microcrédit social

 

Le premier avantage du microcrédit est qu'il permet à un certain nombre de personnes d'avoir accès à des financements pour  améliorer  leur  qualité de vie  et favoriser leur insertion sociale ou professionnelle. Parfois, cela permet aussi aux personnes ayant des difficultés financières de  sortir du cercle vicieux du manque d'argent qui peut les empêcher, par exemple, de trouver un emploi ou de créer une entreprise. Il rétablit également la discipline budgétaire. 

 

Désavantages du microcrédit social

 

Toutefois, ce mode de financement fait l'objet de nombreuses critiques. Tout d'abord, le  taux  d'intérêt du prêt est souvent considéré comme   trop élevé . Lorsque nous prêtons à des personnes exclues du système traditionnel, le prêteur augmente les taux et donc le coût du prêt pour compenser le risque. Une deuxième critique est qu'il est  très limité . Le montant est assez faible et parfois il ne permettrait pas aux personnes ayant de réelles difficultés de s'en sortir. La dernière critique que l'on peut faire à ce système est qu'il n'y a  pas de contrôle ni de formation . Ces emprunteurs sont exclus du système général pour une raison précise. Ainsi, leur donner accès au capital sans soutien peut les amener à mal gérer l'argent qu'ils reçoivent, ce qui conduit parfois au surendettement.

 

Alternatives de financement

 

Le microcrédit social est un type de prêt très spécifique qui ne peut être utilisé pour couvrir des loyers impayés, rembourser des prêts en cours ou financer l'achat d'équipements de loisirs. Si vous envisagez d'acheter une nouvelle télévision ou de partir en voyage, vous ne pouvez pas compter sur une demande de microcrédit social.

Il existe toutefois une alternative : le crédit à la consommation. Ce type de prêt permet de compenser un manque d'épargne personnelle ou de compléter le financement d'un projet. L'avantage est que vous pouvez utiliser la somme empruntée comme bon vous semble : pour acheter une voiture, faire des travaux dans votre appartement, optimiser votre trésorerie, etc. Le crédit à la consommation est proposé par les banques, les organismes de crédit, certains détaillants et parfois même les assureurs

listes associées

Imagen lista

microcredits  Jun 30, 2022

Imagen lista

microcredits  Jun 30, 2022

Imagen lista

microcredits  Jul 4, 2022

Trouvez votre financement avec Kreditiweb